RENSEIGNEMENTS & INSCRIPTION 7 JOURS / 7

06 51 13 20 82 04 72 34 51 96 Nous contacter
Agenda

Comment ouvrir une discothèque ?

Après des mois de fermeture, les discothèques sont de nouveau accessibles au public et attirent de nombreux Français en manque de fête ! Ce nouvel élan vous donne peut-être envie de vous lancer et d’ouvrir votre propre boîte de nuit. Avant de sauter le pas, une étude de marché est cependant nécessaire, ainsi qu’une analyse des différentes réglementations en vigueur dans ce secteur.

Pas de panique, nous vous disons tout sur les étapes à suivre avant d’ouvrir votre affaire !

Obtenir les différentes autorisations

Une discothèque met des boissons alcoolisées à disposition de ses clients, c’est pourquoi son exploitation nécessite l’obtention d’une licence débit de boissons de catégorie 4, appelée Licence IV. Cette licence, dite de pleine exercice, vous permet de servir tous types d’alcool.

Pour exploiter votre Licence IV, il vous faut suivre la formation spécifique d’une durée de 20h et valable 10 ans : le Permis d’exploitation d’un débit de boissons. La formation est dispensée par un organisme agréé par le ministère de l’Intérieur. Cette formation peut être financées par Pôle emploi ou par votre FAF si vous êtes travailleurs indépendants.

Avant d’ouvrir votre établissement, il vous faut également demander à la Préfecture une autorisation d’ouverture tardive. Vous devez aussi avant votre ouverture demander l’autorisation de diffuser de la musique à la SACEM, mettre en place un contrat de représentation pour régler votre redevance pour les droits d’auteur.

Réaliser une étude acoustique

Les discothèques doivent respecter une limite de 102 décibels. C’est pourquoi il est indispensable de demander une étude acoustique au service communal d’hygiène et de santé.

Pour respecter ce volume, il est conseillé d’utiliser les limiteurs acoustiques : la plupart des salles recevant du public en sont équipées. Même si vous avez une autorisation d’ouverture tardive, rien ne vous autorise à importuner le voisinage par un excès sonore.

Toutes les informations utiles dans le Guide de la sonorisation et de l’insonorisation de la SACEM

L’objectif ? S’assurer que l’isolation acoustique du bâtiment respecte cette norme. Si ce n’est pas encore le cas, il faudra réaliser des travaux afin d’y remédier.

Pour toute information complémentaire, vous pouvez consulter le site agi-son.org, centre de sensibilisation et de prévention pour une meilleure gestion du son.

Prévoir les contraintes liées à la gestion d’une discothèque

Dans une discothèque, la musique est obligatoirement gérée par un DJ qu’il faut sélectionner avec soin car de lui dépendra l’ambiance et donc la réussite de votre établissement.

De plus, en tant qu’établissement de nuit, vous devrez respecter un quota de 4 personnes pour 3m² et donc contrôler l’affluence dans votre boîte de nuit. Afin de faciliter ce type de contrôle, il est également essentiel de prévoir un dispositif de sécurité pour les ERP de type P (Établissements Recevant du Public).

Ouvrir une discothèque nécessite ainsi de prendre en compte un certain nombre de réglementations et de contraintes.

Objectif PE peut justement vous guider dans votre projet ! Nous vous proposons en effet des formations pour obtenir votre Permis d’exploitation en formation initiale, ou pour le renouveler, ainsi qu’un accompagnement à la création. N’hésitez pas à prendre contact avec nous !

Avis de nos stagiaires

« Stage très concret et adapté aux besoins de professionnels débutants
dans ce secteur d’activité. L’animateur sait utiliser les différents projets des participants pour illustrer les contenus de la formation. Je recommande ! »

Élève Dominique F.

« Dynamique et partage d’infos entre formateur et stagiaires. Formation complète. »

Victor G.

 « Formation très pertinente, super discussion avec le formateur et les autres participants. Merci d’avoir pris connaissance de nos cas. »

Julien H.

« Rapidité de service et d’information. Efficacité et organisation. »

Stéphane R.

« Très bonne formation avec une personne très compétente dans son domaine »

Robert E.

« Très très bien »

Léa S.

« Très très bien, très bonne formatrice »

Sabri L.

« Bonne formation, très complète et instructive. »

Harold H.

« La formation est rapide et efficace. »

Marine C.

« Je recommande à tous les professionnels pour se perfectionner. Une formation complète aussi bien pratique que théorique. »

Walter J.

« Très bon stage, intéressant, formateur au top : à nous de progresser ! »

Anne S.

« Super intéressant, théorie intéressante et pratique indispensable. Beaucoup d’écoute et de conseils. Merci »

Clara Z.

« Centre de formation et intervenants très compétents. »

Jessica A.

« Formation intéressante, ludique et dynamique. »

Stéphane B.

« L’organisme : valeur sure. Vraie expertise. »

Loulia C.

« Formation très vivante, beaucoup d’échanges, théorie en alternance illustrée par des cas concrets. Formateur Génial ! »

Yann L.

« Belle formation. Kim connaît parfaitement le terrain. »

Maxence M.

« Très pro et très complet »

Kim N.

« Rien à rajouter, formation complète et intéressante. »

Guillaume P.

« Vraiment ravi de ces deux jours, beaucoup d’échanges, formatrice très pédagogue, claire …Merci !! »

Yann L.

« La formation était parfaite et conforme à mes attentes et mes besoins. »

Mallory F.

« Kim est à l’écoute et de bon conseil, top ! »

Stéphane M.

« Qualité de la formation et ambiance + conseils pertinents. »

David S.

« Bravo ! Qualité d’écoute aussi bien administrativement que durant la formation. »

Naina R.

« Le formateur a su rendre la formation très vivante et intéressante. »

Alice B.

« Parfait de bout en bout, échanges très intéressants. »

Jean-Cédric G.

« Super! Continuez tel quel ! »

Yvan O.

« Stage clair. Temps approprié pour comprendre et assimiler les informations. Bonne dynamique avec tous les intervenants, formateurs et stagiaires. »

Nadine L.

« Le livret est vraiment top. »

Jean M.

« L’intervenant Kim sait de quoi il parle…rassurant et clair ! »

Laurent G.

« J’ai appris vraiment beaucoup de choses et de méthodes pour répondre aux exigences liées à l’hygiène. Un audit peut être envisagé dans l’établissement. »

Jean M.